shantaram

23 septembre 2008

ATTENTION EVENEMENT ! 24 heures de raga en direct sur internet

ragga24 heures de raga en direct sur internet
L'Inde : la nuit, le jour

Du samedi 27 septembre, 18h au dimanche 28 septembre, 18h

Pour la première fois à la Cité de la musique, vingt-quatre heures de concert ininterrompu par les plus grands maîtres du genre, sur scène et sur internet en simultané.

Vivez une expérience temporelle unique à la rencontre du raga et des traditions musicales de l'Inde.

"Ces 24 heures autour du raga déclineront, à travers une diversité d’expressions de la musique et de la danse indiennes, l’extraordinaire palette d’émotions que constitue le monde du raga.
En mettant en présence des artistes venus de l’Inde du Nord et de l’Inde du Sud, en donnant à entendre et à voir des formes à la fois populaires, savantes, chorégraphiées, chantées ou instrumentales, il s’agit d’éclairer toute la richesse des
ragas, ces modes musicaux qui forment l’un des édifices les plus complexes de la musique orientale.
Qu’ils soient des grands maîtres de traditions savantes, des représentants des danses classiques comme le
kathak ou le mohiniattam, des musiciens populaires tels ceux du Rajasthan, les artistes invités créeront une réelle stimulation artistique au fil de ces 24 heures, qui, au-delà de la simple performance, se veulent

avant tout l’occasion d’une expérience musicale basée sur l’émotion et la contemplation.

La musique savante hindoustanie est représentée par Amjad Ali Khan, légendaire par sa manière de jouer du sarod ; par Kaushiki Desikan-Chakraborty, fille du chanteur Pandit Ajoy Chakraborty et nouvelle révélation du chant khyal ; ainsi que par les Gundecha Brothers de Bhopal qui, à la suite des frères Dagar, ont su préserver la ferveur sacrée du dhrupad.
Sudha Ragunathan, avec son interprétation d’un sobre raffinement, et Shashank, avec la profondeur de son jeu sur la flûte bansuri, s’affirment comme les nouveaux maîtres de la musique carnatique. La tradition de l’Inde du Sud est également présente avec la musique rituelle des temples, jouée par le long hautbois nadhaswaram, et avec la danse mohiniattam, dans laquelle Vishnou s’incarne en une nymphe.
Enfin, le Rajasthan, qui est le dernier refuge des grandes traditions chantées des castes
manghaniyar et langa : c’est là que, à Jaipur, continue de vivre l’une des trois écoles de la danse virulente et rythmique du kathak."

à écouter en direct sur le site internet www.sallepleyel.fr

>> Pour voir un extrait vidéo
>> Pour connaître le programme des 24 heures

Posté par lotus_shantaram à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 septembre 2008

Deepika, sacrée femme la plus sexy du monde

Deepika, sacrée femme la plus sexy du monde par un magazine indien, est de retour au cinéma
Extrait d'un article en ligne sur le portail Aujourd'hui l'Inde
Texte complet

Afficher l'image Deepika Padukone est aussi l'égérie de nombreuses marques.[Découverte l’année dernière dans Om Shanti Om, l'actrice Deepika Padukone sera à nouveau sur les écrans indiens à partir du 15 août dans la comédie romantique bollywoodienne Bachna Ae Haseeno (Méfie toi des jolies femmes).


Deepika Padukone est aussi l'égérie de nombreuses marques.

22 ans, un physique de rêve et tous les réalisateurs à ses pieds. Il aura suffi d'un film pour faire de Deepika Padukone, une star incontournable du cinéma indien. En 2007, dans Om Shanti Om, elle éblouissait Shahrukh Khan avec ses robes seventies et ses chorégraphies glamour. Ce double rôle dans le plus gros succès du box office indien de l'année dernière, lui a valu le prix du meilleur espoir féminin.

 

Le magazine indien Maxim ne s'y ait pas trompé non plus. Il vient de la sacrer femme la plus sexy du monde dans l'édition du mois d'août. [...]

Un journaliste spécialiste de Bollywood explique que "Deepika a tout pour être une super star : la personnalité, l'allure et les yeux. Elle est aussi très talentueuse. Elle a la même stature que Shahrukh Khan et arrive comme une bouffée d'air frais".

 

Dans son nouveau long-métrage, elle interprète Gayatri, une "NRI girl" (une Indienne de l'étranger) de Sydney qui débarque en Inde. [...] Le tournage de Bachna Ae Hasseno (Méfie toi des jolies femmes) a emmené les acteurs dans le monde entier de Venise à Zurich en passant par Rome et Sydney.
Le site officiel du film 

 

Le tube du film s'appelle Khuda jaane (Dieu seul le sait). "C'est ma chanson préférée, explique Deepika, car c'est la première chanson romantique que je chante avec Ranbir…"

Posté par lotus_shantaram à 17:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 avril 2008

Regards sur Marrakech & Essaouira

P2050116
Une des nombreuses rues de la Médina de Marrakech

P3010246

Le port d'Essaouira

P3010247

P3270308

Les embouiteillages de Marrakech

P3280334

La place Jama Fna

Posté par lotus_shantaram à 00:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]